Présentation

La Confédération Générale du Travail (ou CGT) est un syndicat de salariés français créé le 23 septembre 1895 à Limoges. Elle fait partie des cinq confédérations de syndicats de salariés français considérées comme représentatives par l'État et est celle qui a obtenu le plus de suffrages (34%) aux dernières élections prud'homales de décembre 2008.

Son actuel secrétaire général est Bernard Thibault de la Fédération des cheminots. La CGT est membre de la Confédération syndicale internationale (CSI) et de la Confédération européenne des syndicats (CES).

Elle figure comme principale organisation syndicale de salariés dans les élections aux comités d'entreprise comme parmi les délégués du personnel.

Tous les salariés ont leur place à la CGT !

La CGT a vocation à accueillir tous les salariés dans leur diversité car ils ont un intérêt commun à se défendre. Souvent, la CGT est perçue comme un syndicat plutôt ouvrier. Cela tient à son histoire et à l'histoire du monde du travail. Au début du siècle, les emplois ouvriers constituaient l'essentiel de la main d'œuvre salariée, et c'est à cette époque que la CGT a gagné ses galons de meilleur défenseur des salariés.

La CGT rassemble toutes les catégories de salariés sans exception : ouvriers, employés, techniciens, cadres,mais aussi les privés d'emploi et les retraités. Les techniciens et cadres, souvent anciens ouvriers et employés, sont restés à la CGT. Beaucoup de nouveaux cadres, dévalorisés et précarisés par la stratégie du patronat, les y rejoignent. Dans le même temps, le nombre des emplois de main d'œuvre a diminué.

Le patronat tend à opposer les catégories les unes aux autres, en leur faisant croire que leurs intérêts sont différents.

La stratégie de la CGT est de mettre en évidence la convergence de leurs intérêts communs. Même s'ils partent de situations différentes, ces intérêts sont en fait identiques. Toutes les catégories de salariés peuvent donc trouver leur place à la CGT, pour s'organiser ensemble et en fonction de leurs revendications spécifiques.

Ouvriers, employés, techniciens, cadres ... Ensemble dans la CGT !

La catégorie des employés est pour la plupart des jeunes le point d'entrée dans l'entreprise. Ce qui ne devrait être qu'une étape dans l'évolution professionnelle est pourtant un cul de sac pour certains salariés. La CGT estime que chacun a droit d'accéder aux moyens qui lui permettront de progresser vers une situation qui réponde à ses aspirations.

L'encadrement voit, de ce fait, de plus en plus son rôle se limiter à une fonction de relais de la politique de la Direction, et de "manager" des "ressources humaines". L'employeur leur assigne un rôle de contrôle, de "contremaître" vis à vis des agents placés sous leur responsabilité. Ils se retrouvent ainsi entre le marteau et l'enclume et sont parfois obligés d'appliquer des orientations qui heurtent leurs opinions.

De plus en plus de cadres revendiquent un droit de Conscience.

Certains cadres ont reçu ordre d'exécuter des actes illégaux qui exposaient leur responsabilité pénale personnelle. Le droit de refuser d'exécuter des ordres illégaux leur a été reconnu par les tribunaux.

En ce moment, émerge de l'encadrement (et d'une partie des techniciens), toutes professions confondues, des revendications "de conscience", dont l'objectif serait de pouvoir refuser d'exécuter certaines consignes, qui heurtent leur sens moral ou social.

Les revendications de ces trois catégories partent donc de situations différentes.

Pour autant, faut-il entrer dans le jeu pervers du patronat qui consiste à opposer ces catégories entre elles ? Non !

Tous ces salariés participent, à leur niveau, à la vie d'une entreprise avec des buts identiques de satisfaire les besoins de la clientèle en essayant, chacun avec ses compétences, de se construire une vie professionnelle satisfaisante et d'assurer à sa famille par son salaire des moyens décents d'existence.

 

 

 

Haut de la page